top of page

À chawans, chawan et demi...

Dernière mise à jour : 2 mai

Deux petits détails feront la différence entre un chawan, un bol à thé et un bol à soupe...



Chawan raku
Chawan

Ce soir, j'ai décidé de vous parler des « chawans ». Non pas « chaman » comme je le vois parfois écrit, mais « chawan » 🍵 

 

« Chawan » désigne le bol à thé en japonais. 

 

Le chawan est le bol que l’on utilise dans la cérémonie du thé (qu’on appelle « Chanoyu » ou « Chado », « cha » désignant le thé). On peut également l’utiliser pour toute autre occasion.

 

Ce soir, j'ai même envie de vous parler de mon chawan. Celui que j'utilise tous les matins depuis plusieurs années. Celui dont j'ai mis la photo en haut de cette newsletter. 

Il est là, fidèle, simple et beau. 

Il m’accompagne dans ce moment si important du réveil. 

Songez un instant à ces moments du petit déjeuner, ne les trouvez-vous pas précieux ? 

Entre les rêves de la nuit et les réalisations de la journée, ça peut être un temps de recueillement et d’intériorité.

 

Et dites-moi, êtes-vous un peu routinier le matin ? Moi, je le suis...

 

Alors, ne pas boire mon thé du matin dans mon chawan me fait manquer quelque chose.

 

Bien sûr, cela arrive quand je me réveille ailleurs que chez moi, mais il y a alors quelque chose d’incomplet, une émotion qui manque, celle de tenir mon chawan, le regarder, m’y réchauffer, boire dedans puis le passer sous l’eau du robinet avant de le ranger pour le lendemain matin. 

 

C’est un rituel fait de rien mais qui m’est tellement important.

 

Je vous invite à songer à vos petits rituels, en avez-vous ? Ils vous énervent ou au contraire vous attendrissent ? Et vos proches ? En ont-ils que vous trouvez attachants ? Ou agaçants ?

 

Alors, j’aime ce chawan que j’ai fabriqué moi-même pour tout ce qu’il est, et aussi tout ce qu’il n’est pas, en cela il est juste parfait.

 

Bien sûr, il y a un éclat sur la lèvre, par maladresse je lui ai fait tomber quelque chose dessus, cela le rend encore plus attachant.

 

C’est mon chawan, il vieillira avec moi. Ses petites cicatrices de vie de chawan me le rendent encore plus précieux. Cette émotion s’apparente à ce qu’au Japon on appelle le « mono no aware », une sensibilité à l’impermanence, à l’éphémère.

 

Avez-vous de votre côté un attachement particulier à un objet du quotidien ? Un peu comme un doudou qui défraîchit avec l’âge mais dont la puissance émotionnelle reste intacte.

 

Je vais maintenant vous en dire un peu plus sur les chawans, en général. Un peu plus seulement, car le sujet est inépuisable, complexe, codifié... Il faut savoir que les chawans peuvent varier considérablement de taille et de forme, de matériaux, de profondeur, de texture, d’esthétique... Avec ça, vous voilà bien avancé...

 

Tout est affaire de rencontre et d’expérience. D’expérience avec son bol et avec le thé. C'est comme avec les gens, finalement. Tout dépend de ce que l’on cherche.

 

Dis donc, là, Annick, tu serais pas en train de nous embrouiller ? Quelle différence y a-t-il alors entre un chawan et un bol anglais, un bol breton, un bol à soupe ?

 

Je vous réponds, ce sont 2 points de détail :

• le fond du chawan doit être plat pour que le fouet à matcha (chasen) puisse correctement battre le thé

• et il doit s'y loger une petite partie discrète qu’on appelle le « chadamari », c’est un léger creux au fond du bol prévu pour recueillir les résidus du thé, comme par exemple avec ce chawan.

 

S'il n'y a pas ces deux détails, ce n'est pas un chawan, mais ça peut-être un parfait bol à thé... il n'y a pas que le matcha.

 

Alors, maintenant, avez-vous envie d’entrer en amitié avec un chawan ? Ou peut-être cherchez-vous un cadeau un peu spécial à faire ? Un objet avec lequel rêver et dialoguer tous les matins ?

 

Ça tombe bien, j’ai fait une petite mise à jour de mon site. Voici sur mon site une sélection aux formes variées.


🔔📯📣 N’oubliez pas, les abonné.e.s à ma newsletter bénéficient d’un code de réduction de 10%. Vous êtes tenté.e.s ? Oui, Je m'inscris.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page